TENNIS DE TABLE : INTERVIEW «SOUVENIRS» AVEC DEUX JEUNES PONGISTES

Alors que les quatre filles de l’équipe de France ont tout raflé sur les podiums cette semaine (victoire en équipe, en double et les trois premières places en individuel), nous retrouvons Jessie et Hélène, nos jeunes pongistes alsaciennes toutes deux sociétaires du club de Zutzendorf (comme ça se prononce) pour une interview «première fois».

La première fois que vous avez tenu une raquette de ping-pong ?

Jessie : Mon grand frère jouait déjà dans le club où je pratique aujourd’hui (Zutzendorf). Après l’avoir vu en compétition, je devais avoir 5 ou 6 ans, j’ai voulu faire comme lui. Il m’a entraîné vers le tennis de table.

Hélène : Moi c’est mon père qui fait du tennis de table. Avec ma mère, on allait tout le temps le voir jouer le samedi après-midi. Une fois la compétition terminée, les gosses pouvaient taper quelques balles, c’est comme ça que tout a commencé. J’étais vraiment petite, je devais avoir deux ou trois ans.

La première licence FSGT ?

Jessie : J’ai encore suivi les pas de mon grand frère qui entraîne toujours bénévolement dans notre club. J’ai immédiatement commencer dans un club FSGT et j’y suis encore aujourd’hui. J’avais 8 ans.

Hélène : Pour ma part, cela a été beaucoup plus tardif, j’avais 12 ans et cela faisait déjà un moment que je faisais du tennis de table. Je ne connaissais pas la FSGT et je jouais dans un club FFTT (Fédération Française de Tennis de Table) dans lequel évoluait un cousin de Jessie. Sur ses conseils, on est venu avec mon père dans le club de Zutzendorf en se disant «Pourquoi pas !». Et depuis nous y sommes encore. En FSGT, il y a une ambiance plus conviviale, on n’est pas obligée de toujours être sérieux comme c’est le cas en FFTT. On se fait plaisir, on décompresse.

Jessie : Oui, oui, on se fait beaucoup plus d’amis en FSGT, même si dans les compétitions nous sommes en concurrence, on ne se met pas une pression folle.

Première victoire et première défaite marquante ?

Jessie : La victoire qui a vraiment compté pour moi, c’est quand je remporte les championnats de France poussines à Thionville. Comme ce n’est pas loin de chez nous, toute la famille avait fait le déplacement pour venir m’encourager. Et ma défaite la plus marquante, c’était cette année en stage de sélection (pour les CSIT).

Hélène : Ma plus belle victoire, c’est par équipe l’année dernière en championnat de France national 3 (en FFTT). Et ma pire défaite, en fait mes trois pires défaites, c’était il y a trois ans où j’accède en finale du grand critérium trois fois de suite dans la même année et où je perds à chaque fois en finale. Heureusement j’ai gagné le quatrième.

Un dernier mot les alsaciennes ?

Esch hab de ping-pong sö gäre !

Publicités

Une réflexion sur “TENNIS DE TABLE : INTERVIEW «SOUVENIRS» AVEC DEUX JEUNES PONGISTES

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s