NATATION/VOLLEY : UNE BELLE RECONVERSION POUR MAXIME BUSSIÈRE

Rencontre avec Maxime Bussière ex-champion de France de natation et maintenant joueur de l’équipe de France FSGT de volley-Bball sélectionné aux Jeux sportifs mondiaux de Riga. L’interview est réalisée par Solène Potin, nageuse elle aussi sélectionnée aux Jeux.

Peux-tu te présenter brièvement ?

Maxime : Je fais partie de l’équipe de France de volley-ball (les volleyeuses l’acclament). Voilà mon fan club, mais ça il ne faut pas le dire (rires) ! On vient de Marseille. À la base on est une équipe de copains et on s’est dit qu’on allait monter une équipe de volley pour participer aux compétitions CSIT. L’équipe s’est montée il y a 7 ans et la meilleure équipe sur les quatre derniers championnats de France FSGT a été sélectionnée pour Riga.

Comment t’es tu reconverti de la natation au volley ?

Maxime : J’ai été professionnel pendant mes 8 ans de natation à Marseille. Je n’aurais jamais été champion olympique donc j’ai préféré arrêté de nager ! J’avais besoin de faire du sport donc j’ai choisi un sport un peu fun ! On avait la plage à côté et j’allais jouer au volley donc… D’ailleurs j’ai fait un petit passage en pro cette année à Ajaccio. C’était sympa. Ça a duré un mois. J’ai été remplacé un mec qui était blessé.

Comment se passe le tournoi ?

Maxime : C’est compliqué, il y a un vrai niveau ! Nous on est amateur, on joue et on s’entraîne très peu donc c’est dur ! À chaque fois on fait des matchs serrés. On en a gagné un et perdu trois, mais c’était accroché. Il nous en reste encore un et après on jouera sûrement pour les places d’honneur. J’ai aussi un peu regardé les temps des nageurs, je leur ai demandé discrètement les temps sans leur dire que je nageais. C’était rigolo. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller vous voir mais j’aimerais bien passer.

Et pour l’année prochaine : quoi de prévu ?

Maxime : On fera peut-être un autre sport, on ne sait pas encore quoi. Pétanque, échec…parce que là physiquement on commence à être dans le dur (rires).

Maxime Bussière nous a ensuite demandé ce que nous avons fait en natation, notamment en 50 mètres brasse, une de ses anciennes spécialités. À l’évocation du temps victorieux (30’90), il nous a confié qu’il pourrait encore prendre part à la bataille. A suivre donc…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s