ATHLÉ : «LA PRÉPA PHYSIQUE» D’ANAÏS QUEMON

«Les Jeux sportifs mondiaux organisés par la CSIT du 13  au 18 juin prochains à Riga en Lettonie sont le point d’orgue de ma saison d’athlète.

Pour ma troisième participation, j’ai fait le pari avec moi-même de mettre tout en œuvre pour optimiser ma «préparation physique». Cela me fait drôle d’utiliser ce terme car il confère immédiatement une dimension professionnelle à ma pratique… qui ne l’est pas !

J’ai consenti dès le mois de septembre 2016 à faire des efforts sur le plan alimentaire. Un vrai défi pour la gourmande que je suis ! Pas besoin de privations drastiques, juste faire en sorte de ne pas dépasser l’apport calorique journalier (entre 2000 à 2200 kcal selon l’intensité de l’activité physique). Sur le plan qualitatif pas de soucis, c’est surtout sur le plan quantitatif que j’ai fait un travail. Un peu moins dans l’assiette associé à l’arrêt abusif des biscuits : cela m’a aidé à affûter mon corps. Bien évidement des rechutes ont eu lieu (foie gras à Noël et chocolats de Pâques) mais j’ai réussi à perdre 4 kilos sans subir un régime douteux pour ma santé.

L’USMA (le club FSGT de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis dans lequel Anaïs évolue, ndlr) propose deux à trois entrainements par semaine. J’ai toujours su que je ne m’entrainais pas assez pour rivaliser avec des adversaires plus performantes, bien que j’ai pris l’habitude de combiner l’athlétisme avec d’autres activités sportives (en ce moment haltérophilie et danse).

Ayant la double affiliation FSGT/FFA (Fédération française d’athlétisme), mon niveau actuel ne me permet pas d’aller aux championnats de France FFA, seulement aux interrégionaux, quand le calendrier est compatible puisque la superposition des dates des compétitions des deux fédérations est inévitable et impose des choix… Alors lorsque j’ai eu confirmation de ma sélection, j’ai projeté d’augmenter la dose d’entrainement de manière progressive sur la saison estivale…

Chose primordiale à savoir ; en athlétisme il faut jouer aux funambules. Il y a deux pics de forme à atteindre : en mars pour la saison hivernale et fin juin pour la saison estivale. Sans compter les périodes où vous passez tous vos week-end en compétition car la passion vous dévore et vous pousse à être sur tous les fronts. Des moments de partages privilégiés avec les autres membres du club ou rendez-vous avec soi pour une mise au point sportive… L’athlète jongle entre l’adrénaline de ces temps forts et le calme plat qui les suit.

Ainsi j’ai décidé qu’entre le 13 avril et le 13 mai 2017 je placerai un entrainement supplémentaire puis deux entre le 14 mai et le 12 juin 2017 sur mon temps de pause déjeuner. C’est un rythme effréné et fatiguant que de faire une activité sportive entre 4 à 5 jours par semaine en plus de la semaine de 37h de travail… Mais les chronos réalisés depuis la saison me confortent dans ce choix puisque je suis en avance. C’est-à- dire que ma meilleure marque sur 400m à ce jour (62’’25) correspond – à quelques centièmes près – à mon meilleur temps de fin de saison l’année dernière début juillet (62’’30).

Enfin je me suis mise sérieusement aux abdominaux, quelque chose que je n’apprécie pas du tout mais qui s’avère indispensable pour maintenir la posture quand l’acide lactique vous attaque les jambes dans la dernière ligne droite d’un 400m. L’haltérophilie me permet d’axer une séance sur le renforcement musculaire. C’est assez fou de constater que beaucoup d’athlètes couplent leur pratique avec ce sport !

Toutes ces modifications nourrissent l’espoir que j’ai de réaliser quelque chose de surprenant à Riga. Vouloir donner le meilleur de soi-même pour sa passion, partager les émotions fortes qu’elle procure avec le collectif, faire des rencontres humaines, tout cela ne peut qu’augurer une réussite pour ces Jeux sportifs mondiaux quoiqu’il advienne…»

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s